×

Géologie Génerale

La géologie est la science dont le principal objet d'étude est la Terre, et plus particulièrement la lithosphère.

L'île volcanique de Pantelleria

  L'île de Pantelleria est la partie émergée d'un volcan de 40x30 km et 2150 mètres de hauteur, situé au centre du Canal de Sicile, à 85 km de la Sicile et à 70 km de la Tunisie. L 'île qui couvre 83 km 2 , est longue d'environ 13 km et large de 8 km au maximum. Elle culmine à la « Montagna Grande », 836 m , et au « Monte Gibele », 700 m , De nombreux appareils adventifs, les « kuddies », ponctuent les pentes. L'île est peuplée de 7 500 habitants qui vivent du tourisme et de l'agriculture, essentiellement de la vigne qui produit les vins spécifiques à Pantelleria, le « Moscato » et le « Passito ». L'habitation traditionnelle, encore largement répandue, est le « dammuso », petite maison de pierres volcaniques de forme cubique. La végétation est constituée de pins d'Alep, de maquis, de garrigues et de steppes herbacées. Le climat est méditerranéen : été chaud et hiver tempéré. La couleur généralement sombre des roches volcaniques a valu à Pantelleria le surnom de « Perle Noire de la Méditerranée ». Le calme et la rusticité de Pantelleria attirent non seulement les touristes occasionnels et les adeptes de la plongée sous-marine, mais aussi des stars qui y sont devenues propriétaires : Sting, Madonna, Carole Bouquet, Gérard Depardieu…

Géologie du plateau des Guyanes

Le Venezuela, pays tropical de 912 000 Km2 avec 27 millions d’habitants, outre les richesses de son sol (mines, pétrole, agriculture), recèle de nombreuses ressources touristiques : 42 parcs nationaux couvrent 10% du territoire. Parmi eux le Parc National de Canaima, l’un des plus vastes de la planète, 30 000 Km2, a été déclaré Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1994. La partie vénézuélienne du Plateau des Guyanes est le « joyau» de ce Parc avec son Salto Angel, les plus hautes chutes du monde, 979 m, son lac, ses rivières, ses réserves animalières et le Roraima, montagne mythique, paradis du géologue et du botaniste, mais aussi source d’inspiration de Sir Arthur Conan Doyle, l’auteur du roman « Le Monde Perdu » publié en 1912.

Géologie de l’Alaska : glaciers et volcans

L’Alaska, la Grande Terre, en langue aléoute, The Last Frontier, pour les Américains, avec une superficie de 1 477 000 km2, est le plus étendu des 50 Etats qui forment les Etats-Unis, mais il est l’un des moins peuplés, avec seulement 600 000 habitants, dont la moitié vit à Anchorage. Ses 76 000 km de côtes sont baignés par l’océan Arctique, la mer de Chuckchi, la mer de Béring et l’océan Pacifique. Le Canada est son unique frontière terrestre. A l’ouest, la Russie n’est qu’à 88 km, par le détroit de Béring.

Les glaciations des alpes

Une glaciation est une période de l’histoire géologique de la Terre durant laquelle les glaces ont recouvert une part importante de la surface du Globe.

Ces périodes glaciaires correspondent à des périodes de température moyenne basse et de fortes précipitations. Dans le même temps, les calottes glaciaires sur les zones émergées pouvant être importantes en surface et en épaisseur, le niveau des océans baisse.

Site géologique de Paris

Paris est situé dans la partie centrale du Bassin Parisien.

Les formations géologiques s'échelonnent depuis le Crétacé (craie, 65 millions d'années) jusqu'au Tertiaire avec une succession de terrains subhorizontaux empilés sur environ 250m d'épaisseur.

Géologie du Japon

Le Japon est un archipel formé d’un chapelet d’îles quasi jointives. La plus importante est l’île centrale, Honshu, prolongée au N par celle d’Hokkaido et, au S, par celle de Kyushu (fig.1). On peut résumer sa structure géologique en disant qu’il s’agit d’un arc insulaire volcanique, édifié sur un socle ancien de type asiatique, détaché de son continent originel.

Les grands types de roches et leurs modes de formation

On a longtemps cru, et l'idée reste encore ancrée dans le grand public, que l'intérieur de la Terre était le siège d'un "feu central" et qu'il était constitué de matière en fusion qui remontait à la surface lors des éruptions volcaniques.

Géologie de la méditerranée

La Méditerranée, telle que nous la connaissons, est une mer récente, plio-quaternaire, mais qui s'esquisse dès le Miocène. Dans sa structure actuelle, elle est constituée de la juxtaposition de bassins profonds, bien séparés les uns des autres, et de marges continentales faiblement immergées.

Géologie des Andes du Pérou

Comme l’ensemble des Andes, celles du Pérou représentent une chaîne de subduction, c’est-à-dire une chaîne édifiée au dessus d’une zone de subduction. Ces chaînes sont caractérisées par un arc volcanique calco-alcalin («ceinture de feu » du Pacifique).

Lames minces

Pour déterminer les minéraux constituants une roche, une lame mince de celle ci est faite (épaisseur de 30 microns) et elle est examinée en lumière polarisée analysée. Les grossissements sont souvent de l’ordre de 15 fois.

La géométrie du plan

Pour décrire la géométrie de structures tridimensionnelles complexes, le géologue doit pouvoir caractériser l'orientation dans l'espace de surfaces et de lignes, soit à partir de mesures à l'affleurement soit à partir de cartes géologiques.

La carte géographique et topographique

La carte est une image réduite, plane et symbolique (= conventionnelle) utilisée pour représenter des données de caractères divers, réparties dans l'espace. La carte géographique couvre une vaste surface. Seuls les grands traits y sont représentés. La carte topographique, à l'inverse, couvre une portion assez faible de la surface terrestre et reproduit le plus grand nombre possible de détails de terrain.

1 2 3