La tectonique des plaques

C’est le déplacement des plaques au-dessus de l’asthénosphère.


1\ Plaque lithosphérique.


C’est une portion de lithosphère (rigide) en mouvement sur l’asthénosphère (d’environ 100km). Elle peut être de nature totalement océanique ou océanique+continentale.


a\ Frontières et genèses.


Une frontière de plaque est une zone de divergence. Une zone de convergence demandera une zone de subduction.

Les grandes failles qui découpent le rift et la subduction sont des failles transformantes.

Les plaques se forment au moment où l’océan né : la plaque se partage en deux. Il s’en suit une séparation en deux parties.


b\ Mouvements de plaques.


Les mouvements sont liés aux cellules de convection qui permettent les déplacements. On en fait une carte : c’est la tomographie. Déplacement sur une sphère : rotation autour d’un pôle  vitesse de rotation des plaques différentes. Il y a des failles transformantes pour amortir les mouvements de ces plaques.

La subduction entraîne la formation de relief.


2\ Relief et chaînes de montagnes ?


C’est une des conséquences de la tectonique. Elles ont toutes un point commun : elles se présentent sous la forme de bandes allongées et étroites.

On a un classement en trois types.

- 1 : lié aux phénomènes de subduction (chaînes de subduction).

- 2 : lié à la collision de continents  chaînes de collision.

- 3 : lié à un défaut d’un continent  chaînes intra plaques.


Exemple : pour1 : Andes avec les arcs insulaires.

Pour 2 : Himalaya, Alpes.

Pour 3 : Pyrénées, Caucase, Oural.


a\ chaîne de subduction.


À l’aplomb de la subduction, entre 100 et 200km, il y a fonte des matériaux, les magmas remontent  il y a alors volcanisme et prisme d’accrétion.


b\ chaîne de collision.


L’océan qui plonge et disparaît provoque un blocage (obduction). Quand il n’y a plus d’océan, on arrive au stade de la collision avec formation de relief.

L’océan peut se disposer en écailles.

L’obduction : c’est un blocage qui se produit quand la croûte continentale passe sous la croûte océanique. Il se produit alors un écaillage de la croûte océanique sur la croûte continentale. Dans certains cas, la croûte continentale pourrait entrer en subduction malgré sa plus faible densité.


c\ chaîne intraplaque.


Pendant l’ère secondaire, entre la plaque ibérique et Européenne, il y a apparition d’un fossé continental qui n’arrive pas à l’océanisation. Au niveau des Pyrénées, il y a des bassins marins complexes : c’est un métamorphisme thermique. Il y a une faiblesse à cause de la rotation de l’Espagne. A l’éocène, l’Afrique remonte et il y a formation de la chaîne Alpine (dans le sud de l’Espagne) puis l’Espagne bouge sans se déformer  formation des Pyrénées.

D'apres : http://coursgeologie.com/goto.php?url=goto.php?url=http%3A%2F%2Fbiodeug.com%2Fnew%2Findex.php

Sources : http://biodeug.com/cours/ste01/chap04.html