Le volcanisme du massif central

C’est seulement dans la deuxième moitié du 18 ième siècle que l’on a compris la nature volcanique des montagnes d’Auvergne. Le courant de pensée, jusqu’alors dominant, était le « neptunisme », vision fondée par Abraham-Gottlob Werner (1749-1817), professeur à Freiberg, en Prusse. Pour lui, les couches géologiques, y compris les basaltes, résultaient de précipitations chimiques au fond d’un océan primitif qui avait recouvert toute la Terre avant de se rétracter dans sa position actuelle. Les volcans d’Italie en activité lui semblaient des épiphénomènes. Il pensait qu’ils résultaient de la combustion locale et superficielle de couches souterraines de charbon ! Il faut dire qu’il avait peu voyagé et peut-être jamais vu de volcan actif. Mais, bon professeur et doté d’une belle voix, il était écouté...

  • Auteur(s) : J.P. Legros et A. Nicolas
  • Poids : 4.08 MB
  • Format : PDF

Téléchargement