Évaporites

Quelques sulfates...

Baryte BaSO4

Orthorhombique; n= 1,64; 2V= 36-37°; opt (+); extinction // au meilleur clivage; incolore en lame; biréfringence faible (cf. quartz); généralement en "amas plumeux".

Célestite SrSO4

Orthorhombique; n= 1,62; 2V= 51°; opt (+); extinction // aux clivages et aux faces; incolore en lame; biréfringence faible (cf. quartz); généralement en cristaux tabulaires.

Anhydrite CaSO4

Orthorhombique; n= 1,57-1,61; 2V= 42°; opt (+); extinction // aux clivages; incolore en lame; biréfringence forte (couleurs vives du 3e ordre); généralement en cristaux anhédraux à subhédraux, en lattes.

Gypse CaSO4.2H2O

Monoclinique; n= 1,52-1,53; 2V= 58°; opt (+); extinction // au meilleur clivage; incolore en lame; biréfringence faible (cf. quartz); généralement en cristaux anhédraux à subhédraux, allongés, en masses fibreuses.

A: dolomie et gypse en rosettes. B: célestite. C: baryte. D: de gauche à droite, successivement: dolomite (d); gypse (g); anhydrite (a). Nicols croisés (petit côté des microphotos~2,5 mm).

Ne pas oublier qu'au cours de la diagenèse, les minéraux des évaporites peuvent être remplacés par de la calcite ou de la silice en gardant leur morphologie extérieure.  Il faut donc reconnaître ces pseudomorphes qui témoignent de la présence de gypse, halite, etc.

Pseudomorphes calcitiques de gypse dans un calcaire. Lumière naturelle (petit côté de la microphoto~2,5 mm).

Sources : http://www2.ulg.ac.be/geolsed/TP/TP.htm#EVAPORITES