Cours de Géologie :)

Gagner Du Temps, Trouvez Ce Que Vous Voulez En Remplissant Ce Formulaire
Close



Risques et moyens pour s’en protéger du volcanisme



Les éruptions volcaniques, de partout dans le monde, ont eut des conséquences dramatiques. Elles ont entraîné la mort de milliers de personnes, environ 1100 ces dix dernières années. Le danger ne vient pas du volcan directement, mais plutôt des conséquences de son éruption.

  

Principaux volcans actifs dans le monde


On estime aujourd’hui que notre planète compte plus de 1 500 volcans actifs. On entend par « actif » tout volcan ou massif volcanique qui a délivré récemment au moins une éruption et qui est susceptible d’entrer à nouveau en activité. Depuis 1900, plus de 400 volcans différents ont été le siège d’au moins une éruption.



Ces chiffres ne signifient en réalité pas grand-chose. Dans certains cas, des volcans différents ne sont que des appareils différents au sein d’un seul mégavolcan. Dans d’autres cas, on ne comptera qu’un seul volcan pour un ensemble de dizaines ou de centaines de cônes isolés répartis sur plusieurs centaines ou plusieurs milliers de kilomètres carrés.

  

Le Krakatau



Le Krakatoa avant 1883

Ce volcan actif est situé dans le détroit de la Sonde entre les îles de Sumatra et de Java. À l’origine les îles de Krakatau étaient composées des îles de Rakata (où le volcan entrera en éruption), de Verlaten (Sertung) et Lang (Rakata Kecil).

En août 1883 s’y produisit l’une des plus grandes éruptions volcaniques de l’histoire.

Les prémices de cette éruption débutèrent le 20 mai 1883 quand une grosse explosion se produisit avec d'importantes chutes de cendres.

Dans les trois mois qui suivirent le volcan conserva une activité permanente. Les capitaines des bateaux, qui passent à proximité, notent dans leur cahier de bord les différentes phases éruptives de ce nouveau "phare".

"Le seul désagrément est de nettoyer le pont des navires recouvert à chaque fois, par les retombées de cendres".

Cependant, situé à 40 km des côtes les plus proches, l'activité du volcan n'inquiète pas particulièrement les populations locales.

  

La chaine des puys



Peu de régions au monde peuvent se flatter de posséder un ensemble volcanique aussi complet et pédagogique que la Chaîne des Puys. La diversité des édifices, leur nombre important sur une surface très limitée et accessible, la fraîcheur des morphologies, la linéarité de la chaîne et la variabilité chimique qui va des basaltes aux trachytes font de cet ensemble une formidable encyclopédie du volcanisme.



  

Quelques volcans


  • La Chaîne des Puys

Dans le Massif Central, des cônes volcaniques associés à des coulées ou des dômes de lave sont les témoins d’activités volcaniques effusives et explosives anciennes.
La Chaîne des Puys s’élève à l’ouest de Clermont-Ferrand et comporte 115 appareils volcaniques, atteignant 100 à 200 m de hauteur. Ils sont répartis selon une bande nord-sud de 40 km de long et 7 km de large ; depuis le Gour de Tazenat au nord, jusqu’au Puy de Monténard au sud.
La grande majorité des volcans qui constituent la Chaîne des Puys sont des cônes pourvus de cratères simples, réguliers, notamment pour le Puy des Goules avec un diamètre de 200 m et une profondeur de 40 m. Les autres sont munis de cratères égueulés, comme pour le Puy de la Vache et de cratères emboîtés, concentriques pour le Puy de Côme ou excentriques pour le Puy de Pariou. Ces volcans ont émis d’immenses coulées de lave qui à l’ouest s’étalent sur le plateau et a l’est descend vers les vallées encaissées. Ils ont également produit de nombreuses projections comme des bombes, des blocs, des lapilli et des cendres.

  

Les types d’éruptions


  • Les deux grands types d'activité volcanique

L’activité volcanique peut être de deux sortes ; effusive ou explosive. Les points rouges de la carte représentant les volcans à activité explosive et les points bleus, les volcans à activité effusive.

  

Les types de volcans


  • Volcans fissuraux ou volcans de dorsale

Ces volcans sont surtout présent le long des dorsales océaniques. On peut également les trouver sur les continents.
Les volcans fissuraux émettent en général beaucoup de lave.
Sa composition nous indique qu’on est tout près de la zone où se fait la fusion partielle du manteau. Celle-ci est très fluide et s’épanche sur de vastes surfaces. Sur les continents, des éruptions successives peuvent engendrer de grandes plaines ou plateaux. S’il n’y avait pas de tensions dans cette zone de dorsale, il n’y aurait pas de fractures qui permettent au magma de sortir.
On trouve ce type de volcans dans les fonds océaniques, particulièrement dans le rift central mais aussi dans des cas particuliers comme en Islande (cette île est assise sur la dorsale de l’Atlantique Nord) ; au centre de l’Inde (le plateau de Dekkan) ; au Brésil (le bassin du Panana) ; aux États-Unis (le plateau de la Columbia) ; en Afrique du Sud (le plateau du Drakensberg) et en Nouvelle-Zélande (le plateau central de l’île du Nord).

  

Localisation des Volcans


L’activité volcanique est répartie inégalement à la surface du globe. On en trouve sur les continents, les îles océanique et les fonds marins. Certains se situent aux frontières de plaques (volcanisme de dorsale et de zone de subduction), mais aussi à l’intérieur des plaques (volcanisme intra plaque). Les éruptions récentes sont assez limitées et localisées sur certains points bien précis.
   Selon une étude bien précise, il existerait 1511 volcans émergés ayant présentés d’activité dans les dix mille dernières années. Une cinquantaine d’entre eux entre en éruption chaque année. Les triangles rouges sur les cartes suivantes représentent des édifices volcaniques. 80% de ces montagnes de feu sont à la limite de plaques ou vivent sur une faille. Les 20% restant se situent en dehors des limites de plaques ; au-dessus des "points chauds". Ces cartes ne représentent pas les volcans sous marins ; impossible à répertorier, mais qui représentent tout de même 70% du volcanisme de la terre.