Cours de Géologie

Principaux volcans actifs dans le monde

On estime aujourd’hui que notre planète compte plus de 1 500 volcans actifs. On entend par « actif » tout volcan ou massif volcanique qui a délivré récemment au moins une éruption et qui est susceptible d’entrer à nouveau en activité. Depuis 1900, plus de 400 volcans différents ont été le siège d’au moins une éruption.



Ces chiffres ne signifient en réalité pas grand-chose. Dans certains cas, des volcans différents ne sont que des appareils différents au sein d’un seul mégavolcan. Dans d’autres cas, on ne comptera qu’un seul volcan pour un ensemble de dizaines ou de centaines de cônes isolés répartis sur plusieurs centaines ou plusieurs milliers de kilomètres carrés.

Enfin, on ne recense là que des volcans connus, en général sur les continents ou les îles. On passe sous silence les milliers de volcans sous-marins actifs qui ne nous sont pas accessibles.

Ces volcans actifs ne se répartissent pas aléatoirement sur la surface du globe. Ils sont étroitement liés à trois environnements géodynamiques inhérents à la vie de notre planète et qui découlent de la tectonique des plaques :

- Les zones d’accrétion : les volcans y sont relativement peu nombreux en apparence, puisque les zones d’accrétion sont pour l’essentiel immergées sous les océans de la planète et échappent donc à l’observation directe. Pourtant, on estime qu’entre 10 000 et 20 000 centres éruptifs jalonnent ces limites, dont plus de 99 % ne sont pas observables. Le volcanisme des zones d’accrétion est surtout connu là où ces régions sont émergées. L’un des meilleurs exemples est l’Islande.
- Les zones de subduction (marges actives ou arcs insulaires) : c’est le long de ces frontières que se manifeste de la manière la plus évidente le volcanisme actuel. Le volcanisme y est généralement très explosif. La zone la plus connue est la ceinture de feu du Pacifique : elle borde l’océan de tous côtés, à l’exception du sud. Elle concentre plus de 60 % des volcans actifs émergés de la planète.
- Le volcanisme de point chaud : il est lié à des remontées de panaches thermiques enracinés profondément dans la planète. Ces panaches ascendants de roche solide fondent partiellement en arrivant à proximité de la surface, et les liquides produits percent la croûte océanique ou continentale. Ce type de volcanisme est relativement rare (quelques dizaines de volcans au maximum).

Ajoutez Un Commentaire